Version 1.2~Eternal Youth {Pour public averti°}
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cathrina de Vallénoire (pas finit)

Aller en bas 
AuteurMessage
Cathrina de vallénoire

avatar

Nombre de messages : 7
Age : 24
Date d'inscription : 26/10/2007

MessageSujet: Cathrina de Vallénoire (pas finit)   Ven 26 Oct - 13:08

Prénom:Cathrina

Nom:de Vallénoire

Âge:26 ans

Surnom:---

Métier: Bijoutière

Description physique: Cathrina possède, comme ses parents, des cheveux couleur de blé mur qui, comme du vrai blé,se balance légerement au gré du vent doux de l'été. ces cheveux d'une immence douceur sont toujours peignés bien qu'ils coiffés d'une manière un peu excentrique; une queue-de-cheval très lousse derière la tête attaché par une rose artisanale noire acrochée à un voile de soie blanc. après avoir fait sa queue-de-cheval, il reste généralement plusieurs mèches de cheveux non-attachés. elle laisse souvent ses mèches de droite non-attachés mais attache ceux de gauche. ces mèches de cheveux, bien que tombant sur ses épaules, ne cachent aucunement son visage au teint de porcelaine fine. de cette peau de neige, aucun défaut n'est visible. cet épiderme met en évidence les yeux de Cathrina qui, étrangement, change de couleur celon une foule de facteurs. les yeux de Cathrina ressemblent aussi étrangement à des pierres; d'une beauté irréelle mais d'une froideur et d'un stoïcisme à vous glacer le sang dans les veinesdes yeux vipérens, voilà ce que ce sont. le nez de cette femme est de taille moyenne, droit mais légèrement pointu au bout. ses lèvres sont petites, roses et d'une symétrie exemplaire, mais pourtant il manque de vie et de joie sur ce divint visage.

Cathrina possède une silhouette élancée et mince dont les formes sont plus que divines. ses épaules sont bien droite, légèrement carrés mais pas trop. les long bras de Cathrina sont assez maigre mais contrairement à ce que le populaire pourrait penser, ils sont puissants. ses main décharnues et ses doigts de fée sont, bien que fort maigres ésthétiquement plaisants. portant multiples joyaux et bijoux, ces mains -comme tout ce corp en fait- sont encore mieux paré que les doigt d'une reine. le poitrail de la bijoutière est plutôt volumineux, ce qui attire généralement le regard des hommes qu'ils aient où non tendance à plonger les yeux dans les décoltés. malheureusement pour eux, elle porte presque toujours des vêtements noirs qui masquent fort bien la grosseur de la poitrine de la femme au yeux vipérens. le vêtement de cette femme est une robe noire -en signe du deuil de ses parents qu'elle n'a pas encore fait- au manches longues dont le haut est bouffant. le décolté en coeur est relativement grand et encadré par une bande de tissu blanc.


Description morale: (10 lignes complètes minimum)

Histoire:cathrina est née de deux parent assez aisé vivant à paris. la famille vivait dans un appartement au-dessus de la bijouterie familiale. la bijouterie était réputé pour ses produits de qualité. ces objets se vendait comme des petits pains chauds en faisant rentrer de l'argent dans les coffres familiales. Le père de la petite cathrina était un artiste et consentrait tous ses efforts et sa consentration dans la fabrication de ces petites merveilles en oubliant sa famille. C'était donc la mère de cathrina qui dirigeait. bien qu'ils gagnait bien leur vie, la mère était avare à un tel point que le seul argent dépensé servait à acheter les matériaux de fabrication des bijoux et à nourrir la famille. en fait, nourrir est un bien grand mot, si vous comprenez ce que je veut dire. juste assez d'argent pour empêcher la famille de mourir de faim. Cette avare ne laissait pas d'argent pour de quoi se vêtir. La jeune fille qu'était Cathrina devait donc, en grandissant, utiliser les vêtements de sa mère qui était bien trop grands pour elle. Son père, lui, était furieux des dépenses minimes que sont épouse lui forçait à faire. lui qui aimait bien la nourriture et la vignasse devait se contenter de l'équivalent d'une patte de poulet par deux jours et d'une goutte d'alcool de fruit par deux ans. il ne faut pas oublier de dire que cette femme était jalouse. elle ne permaittait donc pas à son mari de sortir. si il enfraignait cette loie, il se faisait priver de souper. Le père de Cathrina étant un homme jovial et fêtard, le régime dictatorial de sa femme le faisait souffrir.

Catarina avait 15 ans lorsque le dramme éclata. c'était à l'heure du souper. depuis quelque temps, la relation entre ses deux parent sérieusement déteriorés.

-qu'est-ce que tu nous sert, cette fois? une patate et du pain? demenda-t-il à la foie bougon et sarcastique.

-non, une patte de lapin chacun,dit-elle fièrement.

-quand est-ce que tu vas enfin nous cuisiner un diner plus gros, plus nourissant et plus bourrant? gémit-il. je veut du boeuf, du cheval, du porc, du poulet du fromage et du vin, de la bière! quand vas-tu enfin le comprendre? nous avons emplement les moyens de manger, de sortir et de nous vêtir convenablment.

-est-ce là un reproche?

-Oui, c'en ai un!!

-Alors tu veut la gerre?!

-Si c'est pour manger, oui!!

-s'il vous plait, calmez vous...dit-elle timidement.

-tait-toi, Cathrina!! dirent-ils en coeur.

Cathrina posa alors son regard sur les flammes qui dansaient dans l'âtre.

-alors trouve toi une autre femme! reprit-elle.

-je voudrais bien mais tu ne me laisse pas sourtir. et de plus, si je sort, tu me prive de repas!

-et alors?!

-tes portion sont maigre. mais c'est leur régularité qui me permet de RESTER EN VIE!!! C'est un peu comme un château de carte. le château tiens debout en autant que toutes les carte soit là. Si tu enlève une carte -en occurence, un repas- le château tombe -et moi je meurt-!!

-tu mens!

-je ne ment pas!

à ce moment, cathrina s'enfuit, ne voulant pas assister à la dispute. elle s'enfuit chez un de ses parents éloigné, Vladimir, vivant peu loin de là. elle mangea et dormi chez lui.

Vladimir était un homme d'un certain age: se cheveux noir lui tombait sur les épaules. ceux-ci cepandent n'étaient pas assez épais pour cacher ses oreilles étrangement pointus. son teint était blafard-parfois ''bleuté''-, ses joues creuses, sa moustache fine et sa petite barbiche bien taillé. ses sourcils froncé, sa carrure impressionnante et ses 6 pieds 7 lui donnait un air impressionnant. (en fait, le portrait que je me fait du comte Dracula...^^) Vladimir possédait, comme les parent de cathrina, une assez bonne fortune mais les nombre exact était plus qu'inimaginable. cette fortune se voyait de par la façon dont il s'habillait, marchait, parlait, ect...

elle passa la soirée à discuter avec Vladimir. elle aimait bien ce parent éloigné mais parfois, celui-ci lui faisait peur. il posait son regard sur son cou comme si s'était un plat succulent qu'il voulait garder pour plus tard. (pour ceux qui n'ont pas compris, c'est un vampire)

quand cathrina rentra, tard dans la soirée, la maison était calme et silencieuse. par la fenêtre, la jeune fille pouvait voir le feu dans la cheminé. feu sur lequel elle avait posé les yeux quelques heures plus tôt. la jeune fille se souvint alors qu'en partant, elle avait oublier de prendre les clées de la maison. heureusement il y avait un trousseau de secour en arrière de la maison. comme c'était l'hiver et que la température était basse, même avec un manteau chaud, Cathrina se dépècha d'aller chercher ses clés pour rentrer au chaud au plus tôt. par la fenêtre arrièer, la jeune fille vit deux silhouettes effrayament immobiles.ce n'était que des silouhettes car la pièece n'était que faiblement éclairé. l'une était couché sur une des chaises de la cuisine et l'autre était couché par terre à côté de la chaise. la silhouette couché par terre lui mis la puce à l'oreille. pourquoi quelqu'un se serait-il couché par terre? il existait des lits pour ça! Cathrina voulut ouvrir la porte arrière mais le vérrou intérieur était poussé. inquète, la jeune femme contorna la maison en vitesse. rendue en avans, elle se rendi conte que la porte n'était pas barrée. elle poussa la porte et courru jusqu'a la cuisine. après avoir allumé quelques chandelles, la jeune femme découvris une scène d'horreur: son père gisait sur la chaise, un couteau de cuisine dans le coeur. sa mère, elle, gisait par terre tenant encore dans sa main crispé le couteau dans le coeur de son père, elle-même ayant une grosse fourchette à viande planté dans le dos. pétrifié, la jeune femme s'évanouis.

Cathrina se fit réveillé, quelques heures plus tard, par de faibles gifles répétés sur ses joues. c'était les gendarmes qui, allertés par la porte que la jeune fille avait-dans son empressement-laissé entrouverte, étaient venus voir se qu'il se passait. ils avait trouvé trois corps inanimés dont selement un qui vivait. à voir les taches de sang, il était évident que les deux êtres s'étaient entre-tué.

la jeune fille, après la mort tragique de ses deux parent, recut l'héritage que son père -a cause de sa femme- n'avait pus utiliser de son vivant. cet héritage était beaucoup plus gros que se que la jeune fille avait imaginé. de quoi vivre plus de cent ans dans une situation finacière plus que confortable. mais, comme le disait si bien Vladimir, l'argent se perd plus rapidement qu'on peut l'imaginer alors, il faut regagner la perte à l'avance. le plus gros problème constituait cependant le fait que la jeune fille ne connaissait rien au monde des affaires. (mais elle connaissait le métier familiale comme le fond de sa poche) et là encore, elle fit appel à Vladimir qui, comme son défun père, était un maitre du monde des finaces. ensembles, ils reprirent l'affaire familiale. un jour, considérant que la jeune femme alors agée de 19 ans était prète, Vladimir la laissa s'occuper seule de SON entreprise.


Coeur: froid mais libre

Orientation:hétéro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Cathrina de Vallénoire (pas finit)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» Femelle croisée caniche noire de qq mois à LL
» Dans la nuit noire (Pollo)
» myrtille , jolie petite caniche noire 2 ans ( thiernay 58)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Présentations-
Sauter vers: